Violence conjugale : quand faut-il réagir et comment ?

On entend souvent parler de la violence conjugale sans vraiment connaître ce qu’il en est réellement. Parfois, il nous est en effet difficile de faire la différence entre une dispute de couple et une violence conjugale. Quand est-ce qu’on peut se convaincre qu’on est en train de subir une violence conjugale ? Où les victimes peuvent-elles s’orienter pour se faire aider ? Quelles sont les démarches juridiques à entreprendre ? Ce sont tout autant de questions qui méritent des éclaircissements.

Quand doit-on se dire qu’on fait face à une violence conjugale ?

Comme la violence conjugale peut se présenter de différentes manières, il faut avouer qu’il n’est pas facile de cerner quand est-ce qu’on doit agir. Lorsque les disputes se font de plus en plus graves et s’accompagnent de paroles blessantes ou de propos qui peuvent être dénigrants, de frustration et d’agressivité, il ne faut pas hésiter à se poser la question. Il est surtout déconseillé de rester dans son coin et d’encaisser, comme on dit. On peut toujours demander des conseils à un professionnel en droit. Pour en savoir plus et connaître les démarches à faire, il est vivement recommandé de prendre contact avec un avocat spécialisé en droit de la famille.

Les différentes formes de violence conjugale

La violence conjugale, comme on croit à tort, ne s’arrête pas uniquement à la violence physique. Elle peut également se présenter comme une violence psychologique, verbale, sexuelle et économique. Dès que des actes de dévalorisation, des attitudes méprisantes, du chantage, de la négligence ou des violences envers des objets deviennent de plus en plus fréquents, on peut déjà les qualifier de violences conjugales. Les hurlements, les sarcasmes et toutes sortes d’insultes sont également des formes de la violence exercée par un des partenaires sur l’autre. Les attouchements et les agressions sexuels ainsi que le contrôle des ressources financières ou matérielles le sont également. Quelle que soit la forme avec laquelle elle se présente, nous ne devons pas oublier que la violence conjugale est un crime.

Victime de violence conjugale : les procédures à entreprendre

La violence conjugale peut se manifester comme un cercle vicieux si la victime ne décide pas de parler à une autorité compétente. On l’appelle même le «cycle de la violence conjugale» où la tension devient une agression pour inciter une justification pour la réconciliation. Quelles sont les procédures à réaliser pour en finir une bonne fois pour toutes ? On a toujours le choix de rester chez soi ou de partir, mais il faut retenir les numéros d’urgence relatifs aux violences conjugales (le 3919). On peut aussi se rendre dans des associations ou prendre contact directement avec un avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *